Le sommeil est l'un des trois piliers de la santé, Actuces pour lutter contre...

Le sommeil est selon l’Ayurvéda l’un des trois piliers de la santé. Corollaire : bien dormir est crucial pour se sentir bien.

La science moderne admet que les troubles du sommeil entraînent des baisses en cascade : baisse de la vigilance, de l’attention, de la concentration, de la mémorisation, de l’apprentissage, de la motivation, du climat social, de l’ambiance, de la créativité, de la productivité.

La Prévention Routière reconnaît que la somnolence au volant est la première cause d’accidents mortels sur autoroute. Les effets sur la santé sont tout aussi dévastateurs : le manque de sommeil chronique (ou le sommeil de mauvaise qualité) engendre obésité, diabète, maladies cardiovasculaires, complications respiratoires, troubles psychologiques, psychiatriques et neurologiques.

Le ronflement, signe d’une potentielle apnée du sommeil, est encore plus néfaste. Il favorise hypertension, maladies cardiaques, baisse de la libido…. accidents du travail, arrêts maladies (deux fois plus que la moyenne) et absentéisme (2,5 fois plus).

A l’évidence, le bien être est indissociable de la qualité du sommeil.

Les recherches scientifiques montrent en effet que le manque de sommeil chronique ou que le sommeil de mauvaise qualité affectent les personnes. Le manque de sommeil aggrave le stress qui empêche à son tour de dormir. La démarche est de s’attaquer au stress, et par contrecoup, aux problèmes de sommeil.

Nul doute que l’humour exercé au quotidien aide à limiter le stress. Sa pratique régulière a des effets positifs. Elle est pourtant loin d’être une panacée, au moins parce que le rire ne peut être pratiqué de manière autonome par une personne isolé.

D’autres ont adopté la sieste. C’est le cas au Japon où nombre d’entre elles disposent de salles dédiées à la sieste. « La sieste permet de rattraper une partie de la ‘dette de sommeil’ et d’être performant plus longtemps ». Vingt minutes de sieste apportent un gain de productivité d’une à deux heures sur une journée selon une étude britannique. La NASA s’est également penchée sur le sujet. Ses études montrent qu’une sieste de 26 minutes augmente les performances de 34 % et la vigilance de 54 %.

L’Ayurvéda estime que l’étape cruciale pour une bonne nuit de sommeil est la phase d’endormissement. Les conseils généraux qu’elle prodigue s’appliquent à toutes les constitutions. Ainsi, pour favoriser l’endormissement, il convient avant tout de respecter les cycles de la journée. C’est pourquoi il est important d’aller se coucher avant 22 heures. La personne qui lutte contre cette « lourdeur » afin de voir la fin d’un film risque de perdre ce « premier sommeil » et de se retrouver pleinement éveillée au milieu du second cycle de la journée (22H00 à 2H00). Ce second cycle incite à l’activité. Pas étonnant alors que la personne ait plus de mal à s’endormir après 22H00. Toujours selon l’Ayurvéda, le premier sommeil est de meilleure qualité car il permet de s’équilibrer naturellement, ce qui influence à long terme la croissance de la longévité.


Faîtes votre demande de devis en ligne

Votre besoin

Rappel express

Indiquez votre téléphone ci-dessous.
Nous nous chargeons de vous contacter dans les plus brefs délais.