Aides aux aidants, Naia, télé-présence Proxinéo

NAIA : Nouvelles Aides Innovantes aux Aidants

Ce projet imaginé et porté par Proxidom Services offre aux aidants un bouquet de solutions : accueil, information, formation, répit, et propose des nouvelles technologies comme le service visio-assistance avec le robot de télé-présence ProxiNéo.

La participation de l’aidant à l’accompagnement d’un proche en perte d’autonomie a de multiples conséquences sur l’aidant lui-même ainsi que sur sa vie quotidienne. Un certain nombre de travaux mettent ainsi en évidence les effets délétères sur les modes de vie, les loisirs, la vie professionnelle et sur la santé des aidants.

Le rôle d’aidant entraîne aussi des problèmes, d’ordre plus social comme l’articulation des différentes responsabilités familiales / professionnelles qui leur incombent sur le plan organisationnel mais aussi sur le plan émotionnel dans l’accompagnement de leur proche vulnérable. Apporter de l’aide à un proche en perte d’autonomie fragilise le maintien en emploi, l’intensité et la durée de l’aide, rendant l’articulation entre la vie familiale et la vie professionnelle difficile.

Il s’agit de donner aux aidants les moyens et les capacités de faire face à leur rôle – on parle alors de logique d’« empowerment ».

L’empowerment désigne, en effet, le processus par lequel les individus ou un groupe d’individus augmentent leurs capacités de choix et de contrôle dans les domaines clés de leur vie afin d’améliorer leur qualité de vie.

Proxidom Services peut va pouvoir vous accompagner dans cette démarche d’empowerment.

Dans la vie quotidienne, les aidants familiaux qui s’occupent d’une personne (enfant, parent ou conjoint) en perte d’autonomie doivent assumer une série de tâches allant d’une aide concrète aux travaux ménagers ou à la toilette à une intervention plus diffuse de surveillance et de suivi.

Les aidants familiaux s’occupent fréquemment de la gestion des comptes, des courses et de la logistique en général. Ils assument une veille continue au quotidien, s’assurent que les relations avec les intervenants professionnels soient bonnes, et ajustent l’organisation au fur et à mesure de l’évolution de l’état de santé de leur proche. Ils prennent également les contacts avec les différents services, effectuent les démarches administratives et accompagnent leur(s) parent(s) chez le médecin ou à l’hôpital. Enfin, ils doivent faire face aux imprévus et aux situations d’urgence, courantes dans les trajectoires de personnes âgées dépendantes.

Proxidom Services a des solutions pour vous décharger de nombre de ces responsabilités qui deviennent lourdes à supporter pour vous.

La prise en compte des effets délétères de l’aide sur la santé des aidants a conduit, dans les années 1980, à conceptualiser l’aide comme un « fardeau » et à faire de ces aidants les secondes victimes d’une trajectoire de maladie ou de handicap.

Proxidom Services va proposer un accueil et des formations à destinations des aidants pour leurs permettre de se re-positionner afin de n’être pas elles-mêmes des victimes collatérales.

Âgés en moyenne de 52 ans, les aidants sont le plus souvent des femmes – 57 % des aidants (Weber, 2010). Ainsi, 82 % des personnes handicapées aidées âgées de 5 ans à 24 ans le sont par leur mère (dans 6 % des cas par leur père), et cette surreprésentation des femmes se retrouve quelle que soit la classe d’âge considéré. Leur investissement dans les tâches de « care » – les soins prodigués aux personnes vulnérables – se fait parfois au détriment de leur activité professionnelle.

Cette recherche de flexibilité souhaitée par les familles s’appuie sur la possibilité de recruter un professionnel de l’aide à domicile quelques heures par semaine, en complément de l’aide familiale apportée au quotidien par le conjoint ou par les enfants ; ou, à l’inverse, le choix d’une délégation importante aux professionnels de l’aide à domicile, voire la rémunération d’un proche disponible pour assurer certaines tâches. Tout dépend de la situation de vie – sociale, familiale et pas uniquement médicale – de la personne en perte d’autonomie et de celle des aidants qui l’entourent.

Proxidom peut être votre solution de flexibilité, contactez-nous.

Permettre l’externalisation d’une partie des tâches de care à des professionnels, introduit d’autres contraintes pour les aidants. En effet, il revient à ces derniers d’assurer l’organisation et le suivi des différentes aides sollicitées. Le rôle de coordination et de « care manager ».

Proxidom peut assurer un service VIP de coordination, contactez-nous.

En France, il existe aujourd’hui deux congés destinés aux aidants familiaux : le congé de solidarité familiale pour accompagner un proche en fin de vie et le congé de soutien familial (renommé « congé de proche aidant » dans la loi d’adaptation de la société au vieillissement en 2016) pour s’occuper d’un proche âgé dépendant ou lourdement handicapé. Le premier ne concerne qu’un type de situation : la fin de vie. D’une durée de trois mois renouvelables une fois, il n’est pas rémunéré, mais son bénéficiaire peut obtenir l’Allocation journalière d’accompagnement d’une personne en fin de vie (pour vingt et un jours maximum, d’un montant forfaitaire de 55 euros par jour). Le second congé touche une population d’aidants beaucoup plus large, mais il n’est pas rémunéré.

Suite des préconisations de la Conférence de la famille de 2006 pour le soutien à apporter aux aidants familiaux, la loi Hôpital, patients, santé et territoires de 2009 a permis à la Caisse nationale de Solidarité pour l’Autonomie de budgéter des dépenses de formation réservées aux aidants familiaux.

Proxidom Services formera en janvier 2017 son premier formateur à destination des aidants.

Il s’agit, de permettre aux aidants de (ré)acquérir la capacité de faire un choix éclairé et à prendre la décision adaptée à la situation qu’ils vivent au quotidien auprès de leur proche malade, grâce à l’intervention d’un professionnel qui prend en compte les besoins des aidants, les spécificités de leur situation personnelle et familiale ou du contexte social dans lequel ils évoluent.

On peut décliner cet effet en trois points :

un meilleur repérage des services et des institutions dédiés à l’aide de la personne malade, qui permet de penser et d’organiser la suite de l’accompagnement ;

l’appropriation de tactiques pour faire face aux dysfonctionnements engendrés par la maladie chez le proche malade et dans la vie quotidienne ;

l’évaluation de la situation par les aidants, leur permettant de lever certains blocages, en étant guidés par les professionnels.

Il faut d’ailleurs reconnaître un rôle majeur dans la reconnaissance du rôle et des difficultés des aidants familiaux au 3ième plan Alzheimer (2008-2012). Des dispositifs publics protéiformes « d’aide aux aidants », destinés à soutenir cet engagement, ont été imaginés, à l’instar des plates-formes de répit lesquelles proposent des services variés, qui vont bien au-delà du répit qui permet aux aidants de souffler et de prévenir le risque d’épuisement.

La récente loi d’adaptation de la société au vieillissement reconnaît ce rôle du « proche aidant » et institue un droit au répit complété par la création d’un dispositif d’urgence en cas d’hospitalisation de l’aidant.

Proxidom Services est conscient que les aidants non Alzheimer n’ont pas d’aide et va œuvrer pour aider ces derniers

Obtenez des RENSEIGNEMENTS par le formulaire de CONTACT


Faîtes votre demande de devis en ligne

Votre besoin

Rappel express

Indiquez votre téléphone ci-dessous.
Nous nous chargeons de vous contacter dans les plus brefs délais.